Qu’il soit utilisé pour un usage privé ou professionnel, le smartphone est un objet incontournable de la vie quotidienne. En plus des accidents causant la casse d’un mobile, ce sont plus de 650 000 de ces appareils qui sont volés annuellement. Partant de ce constat, il devient tentant d’assurer son smartphone. Est-ce réellement utile et que prennent en charge les contrats d’assurance ?

Le grand écart des tarifs d’assurances pour mobiles

Les assurances pour mobiles sont proposées par les opérateurs, mais aussi par les banques et les assureurs. Avec des tarifs allant de 3 à plus de 20 €/mois, il est logique que ces contrats d’assurance ne couvrent pas les mêmes risques.

Un premier critère de tarification est la valeur d’achat du smartphone. Plus celle-ci est élevée et plus la prime d’assurance est coûteuse.

Un second critère est logiquement les risques couverts par l’assurance. L’assurance de base couvre :

  • Le vol hors négligence
  • L’utilisation frauduleuse
  • Le coût de remplacement de la carte SIM

En payant plus cher, vous pourrez être assuré de manière plus large. En cas de vol, le mobile est remplacé par un modèle équivalent neuf ou reconditionné. Pour les deux autres risques, la garantie couvre les frais de réparation et éventuellement le remplacement.

Moyennant un supplément, une option remplacement ou prêt immédiat d’un autre mobile peut vous être proposée.

Des exclusions nombreuses et parfois subtiles

Comme tout contrat d’assurance, celui couvrant un mobile s’accompagne d’exclusions plus ou moins nombreuses.

La garantie « Casse » peut par exemple ne fonctionner que si l’accident est lié à un évènement extérieur. Si vous faites tomber votre mobile en le sortant de votre poche, les frais de réparation ou de remplacement ne seront pas couverts.

Si par contre vous êtes accidentellement bousculé dans la rue et que votre mobile vous échappe des mains, l’assurance peut intervenir. Vous devrez toutefois prouver les circonstances de l’accident, ce qui n’est pas toujours possible.

Concernant l’oxydation, l’assurance ne couvre que celle résultant d’une utilisation normale. Le portable « noyé » en prenant votre bain ne sera donc pas couvert.

En cas de perte ou de vol, vous devez effectuer une déclaration à la police et joindre à votre dossier d’assurance le reçu qui vous a été remis.

En supplément des exclusions, peuvent se greffer des franchises et des plafonds d’indemnisation. S’ajoute pour certains contrats un nombre limité d’indemnisations sur 12 mois.

Protéger son portable et ses données

Pour limiter les risques de casse et autres dommages, une solution est de protéger physiquement son smartphone.

Une coque transparente risque certes d’altérer l’esthétique de votre mobile, mais permet d’équiper son mobile d’un véritable pare-chocs pour seulement quelques euros.

Pour ce qui est de ma partie la plus exposée qu’est l’écran, une protection en verre trempé adaptée au modèle se pose en quelques minutes.

Quasiment invisible et sans impact sur les fonctions tactiles de l’appareil, ce film offre une réelle protection contre les rayures et la chute d’objets divers sur l’écran.

Avec un mobile utilisé dans le cadre d’une utilisation professionnelle ou même privée, les données stockées sur votre portable doivent également être protégées.

Réaliser une sauvegarde périodique des données de son mobile constitue la meilleure assurance qui soit en cas de vol ou de panne. Il existe plusieurs solutions simples et souvent gratuites de préserver les données de son mobile.

Transférées sur son ordinateur ou sur un stockage distant de type Cloud, quelques minutes sont suffisantes en pouvant se réaliser de manière automatique.

Gare à la double assurance !  

C’est un mal bien français. A vouloir être bien assuré, il nous arrive d’y être trop et parfois pour les mêmes choses.

"Sans que vous le sachiez, vous êtes peut-être déjà couvert ailleurs contre ce type de risque."

Les contrats d’assurance habitation peuvent dans un certain nombre de cas protéger votre appareil mobile. N’hésitez pas à le vérifier dans vos conditions générales d’assurance.

Il en est de même avec un certain nombre de produits bancaires. Les cartes de crédit, en particulier Visa et Mastercard, sont ainsi susceptibles de vous couvrir en cas d’accroc avec votre smartphone.

Seule différence et de taille : à travers ce type de contrats, le remboursement n’est calculé qu’en fonction du montant auquel vous avez payé votre mobile et non en fonction de sa valeur réelle.

Là réside certainement le principal attrait des contrats proposés par nos opérateurs : vous rembourser votre smartphone à son juste prix, à la valeur qui était la sienne lors de son achat.

2400mAh 3.7V batterie pour Motorola/Symbol MT2000, MT2070, MT2090 Scanners MT2000.
4300mAh/47.73Wh 10.8/11.1V batterie pour GIGABYTE U2442 U24F P34G V2 GNC-C30.
4400mah 11.1V batterie pour Clevo C4500 6-87-C480S-4P4 C4500BAT-6.
1400mAh 7.2V batterie pour KENWOOD PB-43 PB-43H TH-K2AT TH-K2E TH- K2ET TH-K4AT PB-43N.
5400mAh 11.1V batterie pour MSI X-Slim X610 X600 BTY-M69 BTY-M69 BTY-M6A.